Le Motion Design sous toutes ses formes

Dans les années 80, PowerPoint, appelé à l’époque Presenter, a révolutionné le monde de l’entreprise et des présentations. Il s’est ensuite démocratisé avec le rachat par Microsoft et son intégration à la suite Office. En évoluant et en intégrant toujours plus de fonctions, il s’est imposé dans le monde du travail et est devenu incontournable. Ses fonctionnalités permettent même de dépasser la simple présentation et d’obtenir des rendus animés de qualité.

MD

Afin de se démarquer toujours plus, les marques sont à la recherche de nouveaux formats et rendus visuels pour mettre en avant leurs produits et services. Le motion design est aujourd’hui un incontournable dans les stratégies de communication des marques. Il fait de plus en plus l’unanimité dans le milieu de la communication et du marketing.

Pourtant, même s’il est l’outil le plus hype du moment, le motion design n’est finalement plus si jeune que ça, puisqu’il a débuté dans les années 40. Ce n’est que depuis l’avènement de l’ère numérique, du haut débit et des logiciels de retouche vidéo tels After Effects ou Cinema 4D Studio (c’est un peu Photoshop, mais pour la vidéo), que le phénomène a réellement pris de l’ampleur.

 

Pour rappel, une petite définition

 

Le motion design est l’art d’animer des éléments graphiques pour produire un message concis et expressif, au format vidéo. Ainsi, il permet de mettre en valeur votre activité, vos produits et vos projets. L’animation développe vos arguments, les diffuse pour trouver et convaincre votre public.

 

Le motion design, une success story prévisible ?

 

Atout indéniable pour la réalisation de vidéos, le motion design apporte un effet graphique qui sublime vos productions.

Il permet aux professionnels de laisser libre cours à leur imagination, afin de mettre en scène des visuels attractifs qui parlent à leur cible, là où une réalisation "réaliste" pourrait être bien plus compliquée et, par conséquent, onéreuse.

L’autre raison de son incroyable développement, en plus de son prix, est l'explosion de l'utilisation de la vidéo par les entreprises sur internet. Alors, n'hésitez pas à utiliser cette technique d'animation pour vos teasers, vos podcasts, pour le lancement d'un produit ou d'une activité.

 

Un outil calqué sur son époque

 

Il faut aussi dire que le format vidéo est sans doute celui qui est le plus facilement consommé par les utilisateurs. Les internautes se détournent de la télévision, mais reproduisent finalement des usages similaires sur internet : regarder de la vidéo avec la dimension sociale/échanges en plus. Enfin, des formats de plus en plus courts prennent vie, permettant de créer des vidéos tout en surfant sur l’actualité. Cela demande une grande agilité et toujours plus de réactivité entre les entreprises créatrices de contenus et les agences avec lesquelles elles travaillent.

Agilité et réactivité ne sont pas les seuls défis lors de la conception de ces courtes vidéos. Comme toute autre création, le format est important, mais encore plus la forme. La vidéo doit s’adapter à la culture d’entreprise, à sa stratégie et au contenu. Il est donc primordial de trouver le style graphique le plus approprié au message à faire passer.

 

Différents styles graphiques pour différentes stratégies de communication

 

Certains styles sont plus adaptés à des usages en particulier. Voici un panorama de 8 styles graphiques de motion design et leurs utilisations possibles.

– Iconographie : un style énormément utilisé pour son ton neutre et sa capacité à expliquer un process via les icônes.

– Infographie : idéal pour présenter des données, des statistiques ou des tendances. Il est très approprié pour des vidéos de présentations internes, pour dresser un bilan, pour expliquer des stratégies prospectives ou tendances.

– Cartoons : issus de l’illustration et du dessin, les cartoons permettent de miser sur les avantages du storytelling pour faire passer un message. C’est donc un bon moyen de créer du lien avec son audience, même lorsque le sujet est abstrait ou technique.

– Pictogramme : ce style s’inspire des pictogrammes universels comme ceux du code de la route ou des indications dans les espaces publics. Il est donc doté d’un fort pouvoir symbolique puisqu’il utilise des éléments graphiques universels. Il peut être utilisé pour une communication sécuritaire ou pour expliquer à une audience très large et hétérogène le fonctionnement d’un produit technique.

– 3D : cette technique d’animation a des possibilités infinies ! Elle est surtout utilisée pour des campagnes commerciales de grande envergure, notamment en télévision, car elle permet une grande qualité d’images et d’effets spéciaux. En contrepartie, cette technique demande un budget conséquent et des temps de production longs.

– Stop motion : c’est une technique d’animation qui vient du cinéma. Elle est réalisée à l’aide d’une caméra capable de prendre une seule image à la fois, un peu comme un appareil photo. Pour chaque image, les objets sont un tout petit peu déplacés et c’est la série qui permettra par la suite de créer une impression de mouvement.

– Whiteboard video : très utile pour expliquer des concepts ou sensibiliser à des sujets abstraits, la tendance du whiteboard video consiste à montrer une personne qui explique un sujet en dessinant en live sur un tableau blanc. C’est une façon assez captivante d’expliquer quelque chose sans utiliser d’animations poussées et miser ainsi sur le pouvoir de la simplification.

Et maintenant, il ne vous reste plus qu’à choisir un style en fonction de votre projet vidéo !


[FIAC 2016] Top 10 des artistes les plus cités sur les médias sociaux

fiac

Depuis quelques mois, nous assistons à une révolution artistico-culturelle : les réseaux sociaux tels que Instagram, Facebook ou Snapchat semblent être les nouveaux lieux d’échange privilégiés par les artistes pour promouvoir leurs œuvres. C’est en effet un moyen de toucher de nouvelles cibles, souvent plus jeunes et réactives, complémentaires des habitués des salles de ventes et des galeries.

La puissance désormais établie des hashtags #FIAC et #FIAC2016 a ainsi permis aux galeries et aux artistes de s’assurer une visibilité inédite lors de la 43e édition de la Foire internationale d'art contemporain, qui s'est déroulée à Paris du 20 au 23 octobre. L’événement s’est en effet consommé autant dans les allées du Grand Palais que sur les médias sociaux. À cette occasion, le canal le plus important pour les artistes et les galeries d’art a été Instagram, qui draine chaque jour 70 millions d’images dans le monde, dont une partie concerne le marché de l’art. Cette plateforme est un catalogue géant auquel on a accès plus rapidement qu’à un site web ou un catalogue.

Certains artistes de la Fiac sont beaucoup mentionnés sur les médias sociaux.

Ai Weiwei

Ai Weiwei est un artiste chinois aux nombreux talents (architecte, photographe, réalisateur ou encore designer), qui utilise son art au service de ses engagements.

Réputé pour diffuser sur Instagram un peu de tout, il met en avant ses installations, mais aussi des photos qui font intégralement partie d’une œuvre globale, autour de questions sociétales. Aujourd’hui, l’artiste chinois comptabilise plus de 12 900 publications. Ses photographies et vidéos sont suivies par 260 000 personnes.

La directrice artistique amypatriciapurssey, ainsi que la galerie d’art maryboonegallery, sont des comptes Instagram influents pour la visibilité de l’artiste sur les médias sociaux.

ai weiwei

Anish Kapoor

Anish Kapoor a déjà exposé à Versailles, ses œuvres ont fait le tour du monde et son talent n’est plus à contester. L’artiste a notamment gagné en popularité grâce à des jeux de miroirs et de lumière sur Instagram, mais fait également part de son engagement social par le biais de photographies diverses et variées. Il est pourtant proportionnellement assez peu suivi sur Instagram (22 600 abonnés).

Le hashtag #AnishKapoor comptabilise près de 100 000 publications sur Instagram, le grand public étant fasciné par ses miroirs aux multiples perspectives.

anish kapoor

Duane Hanson

Le sculpteur Duane Hanson est une figure majeure de l’hyperréalisme américain, il a consacré son œuvre à témoigner de la société de son temps.

Sur Instagram, le hashtag #duanehanson comptabilise 6 444 publications. Les directrices artistiques samtaylorjohnson (144 k abonnés) et nataliaferviu (368 k abonnés) sont de ferventes admiratrices de l’artiste, et partagent de nombreuses photos de ses œuvres avec leurs communautés sur Instagram.

duane hanson

Christopher Wool

Christopher Wool est un peintre contemporain américain, surtout connu pour ses peintures qui représentent de grandes lettres réalisées au pochoir au trait noir et gras. Le texte contraste avec l’arrière-plan blanc pour obtenir un maximum d’impact visuel.

Des influenceurs comme saekoofficial (1 m followers) et artfullyawear (2,6 k abonnés) apprécient les œuvres de l’artiste et partagent des photos de ses œuvres avec leurs communautés.

wool

Latifa Echakhch

Latifa Echakhch est une artiste plasticienne contemporaine française, créatrice d'installations.

Le hashtag #LatifaEchakhch comptabilise 1 306 mentions. Les galeries d’art galleriesnow (37,1 k followers) et christiesparis (12,6 k abonnés) sont notamment à l’origine de la réputation naissante de cette nouvelle artiste.

echkack

Walid Ra'ad

Walid Ra'ad est un artiste libanais qui utilise un large éventail de techniques et de formats (texte, photographie, vidéo, édition, installation, performance) autour d’une réflexion sur les représentations possibles d’un pays en guerre.

Le hashtag #walidraad comptabilise 2 268 publications sur Instagram, notamment grâce à la promotion de galeries d’art telles que claraartsny (18,4 k abonnés) ou de collectionneurs d’art contemporain comme parisarty (3,7 k abonnés).

walid

 

Vincent Mauger

Vincent Mauger est un sculpteur français contemporain.

Ses œuvres massives sont très prisées par les instagrameurs, qui ont par exemple été 463 à partager sur Instagram Les Injonctions paradoxales, exposée dans le Jardin des Tuileries lors de la Fiac 2016. En effet, de nombreux photographes amateurs d’art, comme chrissen (18,5 k abonnés), ont publié des photos de son œuvre sur Instagram.

mauger

Tatiana Trouvé

Tatiana Trouvé est une plasticienne italienne. En un jeu de dimensions, de perspectives et d’échelles, son œuvre se joue du temps et de l’espace, qu’elle renouvelle à partir d’installations, de dessins, de sculptures ou d’espaces architecturés.

Même si l’artiste ne possède pas de compte Instagram, elle est très populaire et le hashtag #tatianatrouve comptabilise 1 904 publications sur Instagram. Les collectionneurs d’art comme collecteurs (173 k followers) et les galeries telles que koeniggalerie (40,3 k abonnés) partagent des photos des œuvres de l’artiste sur Instagram et contribuent donc à sa popularité.

tatian

Jean-Michel Basquiat

Jean-Michel Basquiat est un artiste américain reconnu pour avoir amené le graffiti dans le monde de la peinture.

Sa notoriété est importante, puisque son compte Instagram est suivi par plus de 106 000 amateurs d’arts et le hashtag #jeanmichelbasquiat comptabilise 56 632 publications.

Les galeries comme art_fabrique (35,5 k abonnés) continuent d’alimenter cette notoriété et revendent les œuvres de l’artiste à prix d’or.

basquiat

Alina Szapocznikow

La sculptrice polonaise Alina Szapocznikow et sa célèbre œuvre « bouche » continuent d’interpeller les internautes, qui sont nombreux à partager des photos sur les médias sociaux.

Les collectionneurs comme artbasel (860 k abonnés) sont friands de ses œuvres et partagent leurs coups de cœur avec leurs communautés. Le hashtag #alinaszapocznikow comptabilise ainsi 700 publications sur Instagram.

alina

Vous aussi, vous souhaitez connaître votre e-réputation ? N’hésitez pas à contacter l’équipe Webhelp Digital & Marketing Services !

Nous vous recommandons de lire également :

 


WEBHELP NOMME CHRISTINE SCHEFFLER COMME DIRECTRICE DES RESSOURCES HUMAINES DU GROUPE

Webhelp, leader du BPO et de l'expérience client externalisée, a annoncé la nomination de Christine Scheffler en tant Directrice des Ressources Humaines du Groupe.

 

Christine, qui était auparavant Directrice des ressources humaines d’Arvato, est déjà en poste, sur cette fonction nouvellement créée au sein de Webhelp et basée au siège Parisien.

Olivier Duha, co-fondateur de Webhelp, a déclaré: "Webhelp se développe sur la scène internationale à un rythme très rapide. Voilà pourquoi nous avons estimé qu'il était important penser l’organisation et le développement au niveau global plutôt que sur une base spécifique à chaque pays. Je suis ravi que Christine ait rejoint Webhelp et je me réjouis des progrès qu'elle nous aidera à faire dans ces domaines. Christine a occupé divers postes dans les ventes avant de se consacrer aux ressources humaines, dans le développement personnel puis la gestion et l’organisation. Je crois qu'elle est le choix parfait pour nous conduire à la prochaine étape de notre parcours sur le plan des ressources humaines."

Christine Scheffler, a expliqué pourquoi elle a tenu à assumer cette fonction au sein de Webhelp: "Je me sens inspirée par le dynamisme et l'ambition de l'entreprise, les gens avec lesquels je travaille ici sont extrêmement entrepreneuriaux et créatifs. Ce qui est motivant par-dessus tout est que nous sommes en mesure d'offrir du travail et des possibilités de développement personnel et professionnel à un très large éventail de personnes. Occuper ce poste qui vient d’être créé et le développer est une opportunité incroyable. Je suis impatiente de travailler avec l'équipe pour construire sur les fondamentaux incroyables qui existent ici et faciliter le développement d'une entreprise en avance sur ses concurrents en tant qu'employeur, offrant ainsi l'excellence exigée par ses clients. En même temps, il s’agit de permettre à l’entreprise comme aux salariés de faire la différence pour les personnes et les communautés qui les entourent."